DECOUVRIR

Découvrez

la vallée des huiles

Le Col de Champlaurent

Beaucoup l’attaquent à vélo, et là ce sont les jambes qui doivent être solides. Mais le voyage est paisible, calme, presque poétique. Peu de voitures, un trajet très ombragé, frais. On débouche sur la commune de Champlaurent et sa petite église. Plus qu’un kilomètre avant de parvenir au col éponyme, à 1 116 m d’altitude. Ici, les feuillus s’écartent, le ciel réapparaît. À droite, on aperçoit le Granier, quelques mètres plus loin, le col du Grand Cucheron s’offre à nous, sous la chaîne de la Lauzière. Et dans le dos, le relief dessine la fameuse “Savoyarde” dominée par le Margériaz.

En savoir plus...

Le Fort de Montgilbert

Une randonnée, depuis la vallée des Huiles qui emmène, au cœur de belles forêts de résineux, vers l’ancien Fort de Montgilbert et ses batteries qui protégeaient le passage de la confluence des vallées de l’Arc et de l’Isère.

Le départ s’effectue depuis le col du grand Cucheron (1?188?m) et la balade sera plus ou moins sportive selon que vous prendrez ou non le sentier des crêtes. Dès le départ, vous avez le choix entre la route forestière et le chemin de la crête des Hurtières. Je conseille de prendre la route, plus confortable et interdite à la circulation routière, pour vous échauffer. Au bout de 20?minutes, vous trouverez sur votre droite une échappée, avec un panneau visible qui vous permet de prendre le sentier des crêtes. Ce changement rompt avec la monotonie de la route forestière, mais il n’est pas anodin car vous allez rencontrer une succession de petites montées et descentes (comptez un quart d’heure supplémentaire). Dans ce cas, soit vous poursuivez par ce sentier jusqu’au bout, soit vous revenez sur la route forestière au niveau du col du Petit Cucheron (1228m).

En savoir plus...

Le Col du Grand Cucheron

Le col du Grand Cucheron à 1 188 mètres d'altitude se situe dans le massif des Belledonne et permet de relier la vallée des Huiles (entre Savoie et Isère) à celle de la Maurienne. Étymologiquement Cucheron signifie « butte » ou « colline ».

Le col offre une vue impressionnante sur le massif de la Lauzière.

Il a été franchi pour la première fois par le Tour de France 19722. C'est Eddy Merckx qui passe en tête à cette occasion. Serge Demierre passe le col en première position en 1983 et Stéphane Heulot en 1998 lors de la 16e étape. Il est classé en 2e catégorie lors de ces trois franchissements3. Le 13 juillet 2012, lors de la 12e étape du Tour 2012, il est classé en 1re catégorie et est franchi en tête par le Croate Robert Kišerlovski.

En savoir plus...

Post navigation

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide